Vous êtes ici :   Accueil » KLASS au ASU
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Texte à méditer :   Ces phénomènes inexpliqués ne sont ni une arme secrète, ni une fusée, ni un nouveau type d'avion d'essai   Harry S Truman (Décembre 1952)
 
Recherche
 
Fermer
Réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur Facebook

Cliquez ici

Articles

1. Un OVNI ?

- Qu'est-ce qu'un OVNI ?
- Les Français et les OVNIs
-
La peur des Terriens face aux Extraterrestres

2. Les OVNIs dans l'histoire

- Les Foo Fighters

3. Les personnalités

- Citations

4. La science

- Les OVNIs et la science

5. Organismes officielles

- Le GEPAN / SEPRAN / GEIPAN

6. Les documents

- Documents déclassifiés

Statistiques

De 1950 à 1999
http://ufoweb.free.fr

Réalisée par 1 pers. du forum d'OVNI - Infos - France (anciennement OVNI - Infos). Il reviendra, je m'en occupe.

Observations de pilotes
Dans l'histoire
Ufologues
Livres

Le choix du deni

Livre-SylvainMatisse-OANI.jpg

Ovnis-en-Pologne.jpg

Ovnis-1947-2017.jpg

Ovni la vérité.jpg

Non-reconnu.jpg

Visites

 123474 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

KLASS au ASU

- SourceParaNet Alpha 03/06
- AuteurJim Speiser

Philip J. Klass, connu comme le fameux détracteur d’OVNI, a présenté une conférence devant une petite audience dans la salle Neeb de l’Université d’État de l’Arizona hier soir.

L’événement était parrainé par le Phoenix Skeptics, dont les membres constituaient la majorité de l’audience. Plusieurs membres de ParaNet étaient aussi dans l’assistance.

Klass a été présenté par le sceptique Ron Harvey comme « Le Sherlock Holmes de l’Ufologie, » et en effet, son approche investigatrice est méthodique et détaillée. Il est celui qui a expliqué certains des plus mystérieux et déroutants rapports d’OVNI de ces 22 dernières années.

À son crédit, notons que Klass a commencé sa conférence en détruisant le mythe que tous les observateurs d’OVNI sont des « idiots et des niais, » disant qu’une attention particulière devrait être portée aux rapports fait par des témoins crédibles tels les pilotes, les astronomes, et autres observateurs sérieux. Il a essayé de se distancer de ces sceptiques qui « balaient tous les rapports d’OVNI du revers de la main. »

La première moitié de la conférence était consacrée à deux cas célèbres qui, selon Klass, renferment beaucoup d’éléments courant dans les observations d’OVNI, essentiellement les lumières nocturnes (LN) et les disques diurnes (DD) (une appellation qui ne rends pas compte de la réalité que tout les objets aperçus de jour, indépendamment de leur forme, sont balayé dans cette catégorie). Les cas étaient celui de Mai 1968 comprenant de multiple témoins centré sur Nashville, TN, et un rapport de 1969 d’un objet à grande vélocité aperçus en plein jour par trois équipages de jet dans la région de Saint-Louis. Le premier cas s’est révélé être la rentrée d’un vaisseau spatial soviétique Zond, et le second, selon Klass, était un brillant météore ou bolide. Klass présente son argumentation de la nature banale des OVNIS en se basant sur ces deux observations, parce qu’ils illustrent beaucoup de « Principes Ufologiques » qu’il a publiés, tels que le fait qu’une majorité de témoins à un événement PEUVENT se méprendre dans leurs descriptions; le fait que l’esprit humain tend à remplir les détails qu’il ne voit pas mais auquel il s’attend, par archétypes sociaux, à trouver; et le fait que nous tendons à attirer des corrélations entre des événements où il n’y en a peut-être pas.

En s’appuyant sur ces deux cas typiques, Klass essai alors d’expliquer le célèbre cas Mansfield/Coyne impliquant un hélicoptère, qui a remporté la palme du National Enquirer pour le cas d’OVNI le plus déroutant de 1973. Une diapositive montrant les quatre témoins principaux recevant leur chèques du National Enquirer a provoqué les gloussements prévus de certains membres de l’audience, qui se sont comporté en bons petits Sceptiques en ricanant convenablement tout au long de la présentation.

Le cas Mansfield est l’un des plus souvent conté dans la littérature OVNI, et les détails peuvent être retrouvés dans plusieurs ouvrages, incluant deux des quatre livres de Klass et une brochure disponible au Fund for UFO Research (FUFOR), si bien que je ne  m’y attarderai pas trop, sauf pour brièvement expliquer qu’en octobre de 1973, quatre militaire de la Garde Nationale volaient en direction du nord près de Mansfield, OH, dans un hélicoptère Bell UH-1H quand ils on fait une rencontre nocturne avec un objet qui s’est approché de l’est, a menacé de heurter leur hélicoptère, a voltigé brièvement, a alors volé vers l’ouest où il a disparut. Pendant la rencontre, le pilote, le Capitaine (maintenant Colonel à la retraite) Lawrence Coyne lançait l’hélicoptère dans une descente de 800 pieds; quand la rencontre fut terminé, il s’est aperçu qu’il était monté de 1700 pieds au-dessus du niveau de la mer (MSL) à 3500 pieds, et montait encore à 1000 pieds par minute. Cette montée involontaire a été attribuée par beaucoup à un certain genre de « rayon tracteur » émanant de l’OVNI.

Utilisant ses « principes ufologiques, » Klass s’est employé à détruire le cas comme étant un autre météore lumineux. Il prétend que Coyne a inconsciemment remarqué que sa descente l’amenait près du sol et, à environ 400 pieds du sol, a amené le collectif en haut et initié ainsi une ascension.

Les quatre hommes ont rapporté que l’intérieur de l’hélicoptère était baigné dans une lumière verte tandis que l’objet voltigeait au-dessus d’eux. Klass indique que les fenêtres sur le toit du Huey sont teintées vertes, et que la lumière intense du bolide, causé par une enveloppe d’air ionisé, est simplement passé par les fenêtres du haut, causant l’effet « vert ». Les autres éléments anormaux du rapport, la voltige et la structure de l’objet, la perte temporaire de contact radio avec les tours de contrôle de la région, ont été froidement discrédité par Klass.

Ça pourrait être un remarquable travail d’analyse et de démystification, s’il n’y avait pas quelques défauts fondamentaux dans l’argumentation de Klass, la plus importante étant la possibilité d’un bolide d’une telle durée passant inaperçu au reste de l’humanité.

Le temps est un élément crucial dans ce cas, parce que la durée d’une bolide a une limite supérieure, tout comme le taux de montée d’un hélicoptère Huey. Tandis qu’il a été démontré plusieurs fois que les percepteurs d’événements extraordinaires et soudains sont peu fiable quand vient le temps de se rappeler le passage du temps, on peut avoir une bonne idée de la durée de l’événement en se fiant sur le fait que le Huey a commencé sa descente de 2500 pieds au début de l’événement, a atteint 1700, a alors monté à 3500 pieds juste après l’événement. La plus petite estimation acceptable d’une telle manœuvre est de 45 secondes; la plupart des investigateurs s’entendent cependant que l’événement a duré au moins une minute. Mais utilisons l’estimé de 45 secondes.

Pour qu’un bolide demeure si longtemps dans l’atmosphère, il devrait voyager dans les portions supérieures de l’atmosphère de la Terre, là où il y a peu de friction pour ralentir l’objet ou modifier l’arc de sa  trajectoire. Rappelons-nous que l’objet a d’abord été vu à l’est, et est ensuite disparu à l’horizon à l’ouest. Nous pouvons donc dire que, étant donné sa grande altitude et l’atmosphère qu’il a subit, il aurait dû être visible, pas juste sur une grande portion de l’Ohio, mais sur une grande partie du continent nord-américain. Comme Klass l’indique, l’événement est survenu pendant le sommet de la pluie de météores des Orionides, juste après 23h -- une heure tardive, mais pas trop tard pour les avides astronomes amateurs, duquel il y avait sûrement un grand nombre ce soir-là. PAS UNE ÂME VIVANTE N’A RAPPORTÉ AVOIR VU UN BRILLANT MÉTÉORE cette nuit-là.

Lorsque ce point lui fut présenté, Klass a riposté en demandant pourquoi il n’y avait pas de témoins indépendants plausibles rapportant un grand OVNI. (Un groupe de quatre témoins a attesté avoir vu la rencontre hélicoptère/OVNI quelques temps après l’événement, cependant, leur témoignage est imparfait dans certains respects, et de là ne pouvait être considéré fiable.) Ignorons pour l’instant l’improbable possibilité qu’il s’agisse d’un vaisseau spatial extraterrestre, il est beaucoup plus facile de croire qu’un tel engin, opérant à l’altitude de l’hélicoptère au-dessus d’une région que Klass lui-même caractérise de peu peuplé, passerait inaperçu, tandis qu’un bolide en haute altitude serait un spectacle plus vraisemblablement observé par des milliers de personnes.
Comptez quarante-cinq secondes et imaginez que, tandis que vous comptez, un bolide parcourt les cieux de nuit. Maintenant imaginez que personne ne le voit.

Ajouter à tout cela le fait que très peu d’experts sur les météores et d’astronomes pensent qu’un bolide ne PUISSE durer si longtemps. À titre de réponse, Klass mentionne un événement qui est survenu en 1972 au-dessus de la partie occidentale des USA qui a été capturé sur 26 secondes de film, arguant qu’il devait avoir duré plus long pour permettre au photographe de le remarquer et de préparer sa caméra. L’événement (qui est survenu en plein jour, sur une superficie moins peuplée du pays, avait été rapporté par des milliers de témoins) a été caractérisé par Carl Sagan comme quelque chose qui arrive « une fois tout les 100 ans. » Klass a employé le « brillant météore » à PLUSIEURS reprises dans ses trois livres pour expliquer des observations. Combien de fois un événement si rare (une fois tout les 100 ans ) peut-il s’être produit depuis 1947 ?

Dans son livre « UFO's: The Public Deceived » (Prometheus 1981), Klass énonce que, puisqu’il croit que l’équipage de l’hélicoptère a vu QUELQUE CHOSE d’étrange et n’ont pas monté un canular, l’événement ne peut être que deux choses, un bolide ou un réel et véritable vaisseau spatial extraterrestre. Il commence son argument contre cette dernière hypothèse en s’apuyant sur des faits et des évidences, mais quand on le met au défit, il se repli sur des théories, comptant sur l’estimation de la Science que les visites extraterrestres sont « invraisemblables ». Je me demande comment on mesure une telle invraisemblance en absentes toute données de référence sur de telles visites. Nous avons par contre une bonne idée de l’invraisemblance d’un bolide de 45 secondes et je dois vous dire que c’est SI invraisemblable que ça devrait porter Klass à endosser, par sa logique, l’hypothèse ET.

Au milieu de sa conférence, Klass a montré une diapositive du Dr. J. Allen Hynek, reconnu par tous comme le père de l’ufologie scientifique. Klass a fortement inféré que la décision de Hynek, de changer de sceptique à partisan au sujet du problème OVNI était de nature financière. Il a conté que Hynek recevait $150 par jour lorsqu’il était conseiller au Projet Blue Book; quand l’armée de l’air a fermé le projet, d’après Klass, Hynek s’est transformé en croyant et donnait des conférences à raison de $2000 pièces.

Les allégations de Klass ne sont rien de moins que méprisable. Il ignore le fait que le début de la plaidoirie de Hynek pour la recherche ufologique a commencé longtemps avant la fin de Blue Book; elle peut être retracé jusqu’au conséquence de l’incident des gaz des marais de Dexter, MI, en 1966. En outre, une grande partie des revenus des conférences de Hynek sont retourné à la recherche OVNI.

Le scepticisme est une nécessité dans le monde mal foutu de l’ufologie, et le travail de Klass a grandement servi à définir les limites et la ligne des buts pour ceux qui veulent devenir des chercheurs de soucoupe. Mais la raison d’être du scepticisme est la Science, et Klass, qui accuse l’Ufologie de ne pas en avoir, semble avoir abandonné la Science en faveur de sa propre myopie.
 

 

Cet article était sur le site Chucara (qui n'existe plus)

Date de création : 02/05/2018 : 15:29
Catégorie : -
Page lue 7670 fois

Rendez-vous
Gagnez des Euros

Magazines

Alien37.jpg

Grepp-Mag-4.png

Ldln432.jpg

Logosphères

le-monde-de-l-inconnu393.jpg

Ovni6.jpg

ScienceInexplique64.jpg

Top Secret 99

Vous êtes ici :   Accueil » KLASS au ASU
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...