Vous êtes ici :   Accueil » L'enquête du congrès américain sur le crash de Roswell
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Texte à méditer :   Seule une puissance extraterrestre pourrait apporter la paix entre les deux superpuissances. (URSS / USA)   Hafez el-Assad, président de la Syrie (1986)
 
Recherche
 
Fermer
Réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur Facebook

Cliquez ici

Articles

1. Un OVNI ?

- Qu'est-ce qu'un OVNI ?
- Les Français et les OVNIs
-
La peur des Terriens face aux Extraterrestres

2. Les OVNIs dans l'histoire

- Les Foo Fighters

3. Les personnalités

- Citations

4. La science

- Les OVNIs et la science

5. Organismes officielles

- Le GEPAN / SEPRAN / GEIPAN

6. Les documents

- Documents déclassifiés

Statistiques

De 1950 à 1999
http://ufoweb.free.fr

Réalisée par 1 pers. du forum d'OVNI - Infos - France (anciennement OVNI - Infos). Il reviendra, je m'en occupe.

Observations de pilotes
Dans l'histoire
Ufologues
Livres

Le choix du deni

Livre-SylvainMatisse-OANI.jpg

Ovnis-en-Pologne.jpg

Ovnis-1947-2017.jpg

Ovni la vérité.jpg

Non-reconnu.jpg

Visites

 125464 visiteurs

 1 visiteur en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.ovni-infos-france.fr/data/fr-articles.xml

L'enquête du congrès américain sur le crash de Roswell

Les premières tentatives de contact avec le Congrès remontaient en fait à 1990. Le FUFOR avait enregistré une cassette vidéo comprenant les témoignages de dix personnes et de Stanton Friedman, Kevin Randle et Donald Schmitt, le tout accompagné d'un résumé écrit. L'ensemble était destiné aux politiciens susceptibles d'être intéressés.

Le FUFOR commença par le Senat Committee on Gouvernemental Affairs - sans succès -, et continuèrent par le sénateur Joe Skeen, dont le district comprenait Roswell - toujours sans porter ses fruits. Par chance, Steven Schiff, autre sénateur républicain du Nouveau-Mexique, fut intéressé. À l'automne 1992, il se trouvait en possession d'un grand nombre de témoignages sous serment et des dernières nouveautés. Une campagne d'envoi de lettres au Pentagone par le public compléta le tout.

Le Pentagone envoya le sénateur .... en lui conseillant d'aller étudier les archives du projet Blue Book. Schiff lui renvoya la balle en déclarant que ces archives ne comprenaient aucune donnée relative au crash. Il fut prouvé à cette occasion que le Pentagone ne jouait pas franc jeu.

Le 11 mars 1993, Steven Schiff envoya une première lettre au Secrétaire d'Etat de la Défense, Les Aspin, qui ne reçut aucune réponse. Après qu'on lui ait répondu qu'il n'existait aucune donnée sur le crash, il décida, en automne, de faire intervenir le GAO, comparable à une Commission aux Finances, afin d'obtenir de plus amples renseignements.

Le but du GAO n'était nullement de déterminer l'authenticité du cas ou de découvrir ce qui s'était passé, mais de veiller à la bonne utilisation des fonds ainsi que de savoir si les intervenants ont bien suivi la loi. En clair, le General Accounting Office devait savoir s'il n'y avait pas eu de magouilles et si rien n'avait été caché au public.

Début 1994, le GAO donna à un enquêteur spécialisé dans l'espionnage et l'armée la mission de réunir toutes les données sur le Crash et de vérifier les organismes ou agences qui y avaient été mêlées.

L'armée commit sa première erreur en envoyant promener l'enquêteur du GAO. En effet, Larry G. Shockley lui déclara que : "ce n'était pas ses affaires que de s'occuper de cela". A éviter devant une commission gouvernementale !

Le GAO a adressé son rapport final à Steven Schiff le 28 juillet 1995. Il amène plus de questions que de réponses. Plusieurs agences fédérales contenant d'éventuelles informations sur le crash ont été interrogées : le Département de la Défense, la CIA, le FBI, et le Conseil de Sécurité National. Le GAO n'a trouvé que deux documents concernant le crash. Le premier est une mention, dans un rapport historique déclassifié, sur les activités communes du 509e Groupe de Bombardement et de la base aérienne de Roswell pour la période du 1er au 31 juillet : "Le bureau d'information publique a été très occupé, au cours du mois, à répondre aux demandes de renseignements sur le "disque volant", qui a été signalé en possession du 509th Bomb Group. Cet objet s'est avéré être un ballon muni d'un réflecteur".

Le second est un télex du bureau du FBI de Dallas, daté du 8 juillet 1947, et adressé au quartier-général du FBI, ainsi qu'au bureau du FBI de Cincinatti dans l'Ohio. Ce message rapporte qu'un officiel de la 8th Air Force a contacté par téléphone le bureau de Dallas pour leur signaler la récupération près de Roswell d'un disque de forme hexagonale, suspendu par un câble à un grand ballon. Le message précise que le disque et le ballon ont été envoyés à Whright Field (actuellement Wright Patterson) dans l'Ohio pour y être étudiés.

Il convient ici de noter un élément intéressant. Concernant le contenu du message du FBI, le GAO a examiné les archives de l'Air Material Command 'AMC) à Wright Field pour la période 1947-1950, et n'a trouvé aucun document sur le crash de Roswell ou sur un examen par l'AMC de débris provenant de ce crash.

Deux passages du rapport montrent que la GAO n'a put accéder librement à toutes les informations :
 

  • le premier passage stipule que le GAO a appris au cours de son enquête que certains documents sur les activités de la base aérienne de Roswell, parmi lesquels, les archives administratives de mats 1945 à décembre 1949, et les messages de la base vers l'extérieur d'octobre 1946 à décembre 1949 ont été détruits. De plus, les enquêteurs du GAO n'ont obtenu aucune explication sur les raisons de ces destructions, ainsi que sur l'autorité et les personnes qui en sont responsables
  • dans un second passage, la rapport précise : "Nos recherches dans les archives du gouvernement ont été rendues plus difficiles, du fait que certains documents que nous désirions examiner étaient manquant, sans pour autant qu'il y ait une explication. De plus, les règles de gestion des documents, de conservation et de consultation des archives, n'étaient pas claires et ont changé pendant la période de nos recherches".


Laissons la parole à Steven Schiff qui déclara, le lendemain de la réception du rapport :

"Le rapport du GAO n'a révélé aucune nouvelle information sur l'incident de 1947 et a montré que des documents importants sont manquants et ont été détruits il y a peut-être quarante ans. Les documents qui auraient dû fournir plus d'information ont été détruits, et les militaires ne peuvent pas expliquer par qui, ni pourquoi. Mon sentiment est qu'il s'agissait de documents permanents qui n'auraient pas dû être détruits".
 
 
 
Sources : Extra-terrestres, la Vérité sur Roswell
Sont-ils déjà là ? L'affaire Roswell
et la revue Lumière dans la Nuit

Cet article était sur le site Chucara (qui n'existe plus)


Date de création : 18/09/2018 : 15:10
Catégorie : -
Page lue 171 fois

Rendez-vous
Gagnez des Euros

Magazines

Alien37.jpg

Grepp-Mag-4.png

Ldln432.jpg

Logosphères

le-monde-de-l-inconnu393.jpg

Ovni6.jpg

ScienceInexplique64.jpg

Top Secret 99

Vous êtes ici :   Accueil » L'enquête du congrès américain sur le crash de Roswell
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...