Vous êtes ici :   Accueil » Juillet 1995 - Rapport du GAO sur l'Incident de Roswell
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Texte à méditer :   Je ne me moque plus des gens qui disent avoir vu des ovnis, car j'en ai vu moi-même.   Jimmy Carter (Septembre 1973)
 
Recherche
 
Fermer
Réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur Facebook

Cliquez ici

Articles

1. Un OVNI ?

- Qu'est-ce qu'un OVNI ?
- Les Français et les OVNIs
-
La peur des Terriens face aux Extraterrestres

2. Les OVNIs dans l'histoire

- Les Foo Fighters

3. Les personnalités

- Citations

4. La science

- Les OVNIs et la science

5. Organismes officielles

- Le GEPAN / SEPRAN / GEIPAN

6. Les documents

- Documents déclassifiés

Statistiques

De 1950 à 1999
http://ufoweb.free.fr

Réalisée par 1 pers. du forum d'OVNI - Infos - France (anciennement OVNI - Infos). Il reviendra, je m'en occupe.

Observations de pilotes
Dans l'histoire
Ufologues
Livres

Le choix du deni

Livre-SylvainMatisse-OANI.jpg

Ovnis-en-Pologne.jpg

Ovnis-1947-2017.jpg

Ovni la vérité.jpg

Non-reconnu.jpg

Visites

 121163 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.ovni-infos-france.fr/data/fr-articles.xml

Juillet 1995 - Rapport du GAO sur l'Incident de Roswell


Rapport du GAO sur l'Incident de Roswell

NEWS RELEASE

U.S. Congressman Steve Schiff,  First Congressional District
                                New Mexico

Washington Office: 2404 Rayburn Building
                   Washington, D.C. 20515
                   (202) 225-6316
                   FAX: (202) 225-4975

District Office:   625 Silver Ave., SW
                   Suite 140
                   Albuquerque, NM 87102
                   (505) 766-2538
                   FAX (505) 766-1674



Immediate Release
July 28th, 1995     
J. Barry Bitzer
(202) 225-2245

Schiff a reçu et publicisé le rapport sur Roswell
(les documents manquants laissent des questions sans réponse)

Washington: Le député Steve Schiff libérait aujourd'hui le rapport du General Accounting Office (GAO=Bureau Général des Finances) détaillant les résultats découlant de la vérification des documents liés aux événements entourant un accident en 1947, près de Roswell, Nouveau Mexique, et l’implication des militaires.

Le rapport de 20 pages est le résultat d’une requête faite par le député Schiff suite aux difficultés qu’il avait eut à obtenir une réponse du Département de la Défense à propos d’une controverse vieille de 48 ans.

Schiff disait que des documents importants, qui auraient peut-être éclairé les événements de Roswell, sont manquants. « Le GAO rapporte que les messages sortants de la base de Roswell (RAAF), datant de cette époque avaient été détruits sans approbation. Schiff expliquait que ces messages auraient montré comment les militaires de Roswell expliquaient, à leurs supérieurs, ce qui était arrivé.

« D’après ce que j’ai compris, ces messages sortants étaient considérés des dossiers permanents, que ne devraient jamais être détruits. Le GAO n’a pas été en mesure d’identifier celui qui a détruit les messages, ni la raison. » Mais Schiff soulignait que le GAO estime que les messages ont été détruit il y a plus de 40 ans, rendant l’enquête sur leur destruction impossible.

Les documents révélés par le rapport incluent un télétype du FBI et une référence dans un bulletin interne à RAAF qui parle d’un « dispositif radar », une référence à un ballon météo. Bien que l'histoire du ballon météo ait depuis été discrédité par l’armée de l'air US, Schiff suggérait que les auteurs de ces communications puissent n’avoir répété que ce qu'ils se sont fait dire, sans vouloir, consciemment, ajouter à la conspiration.

« Au moins cet effort aura forcé l'armée de l'air à reconnaître que le véhicule qui s’est écrasé n’était aucunement un ballon météo, » disait Schiff. « Aussi que cette explication n’a jamais collé aux faits de la haute sécurité militaire employée à l’époque. » En septembre 1994, l’armée de l’air déclarait que le véhicule qui s’était écrasé était un dispositif (classifié) servant à détecter les évidences de possible essai nucléaire soviétique.

Schiff complimentait aussi les efforts du GAO, décrivant leur travail comme « professionnel, consciencieux et complet. »

Une lettre de deux pages parlant d’une enquête connexe en sur « Majestic 12 » a aussi été livré.

Schiff sera disponible pour les médias samedi, le 29 juillet, de 10:00 à 14:00 au 2404 Rayburn MOB à Washington, DC et par téléphone: (202) 225-6316.

Une copie du rapport peut être obtenue en appelant (202) 512-6000 et en demandant le document numéro GAO/NSIAD-95-187.

FIN DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE


DÉBUT DU RAPPORT DU GAO

United States
General Accounting Office
Washington, D.C. 20545

National Security and
International Affairs Division

B-262046

28 juillet 1995

The Honorable Steven H. Schiff
House of Representatives

Cher M. Schiff:

Le 8 juillet 1947, le bureau des relations publiques à Roswell Army Air Field (RAAF) rapportait l'accident et la récupération d’un « disque volant ». Le personnel de l’armée de l'air du 509ième groupe de bombardement était crédité pour la récupération. Le lendemain, la presse rapportait que le Commandant Général de la Huitième Armée de l’air à Fort Worth, Texas, avait annoncé que le personnel du RAAF avait récupéré un réflecteur radar (ballon météo) écrasé et non un disque volant.

Après presque 50 ans, on spécule toujours sur ce qui s’est écrasé à Roswell. Certains observateurs croient que l'objet était d’origine extraterrestre. Dans un rapport de juillet 1994, « Report of Air Force Research Regarding the Roswell » (Rapport de la recherche par l’armée de l’air sur l’incident de Roswell). L’armée de l'air ne contestait pas que quelque chose était arrivé près de Roswell, mais rapportait que les débris était plus vraisemblablement ceux d’un projet classifié largué par ballon conçu pour déterminer l’état de la recherche soviétique sur les armes nucléaires. Le débat sur ce qui s’est écrasé à Roswell continue.

Préoccupé par la possibilité que le Département de la Défense (DoD) ne vous ait pas fournie toute l’information disponible sur l’accident, vous nous demandiez de déterminer les exigences pour rapporter des accidents aériens similaires à l'accident près de Roswell et d’identifier tous dossiers gouvernementaux concernant l’écrasement de Roswell.

Nous avons mené une recherche exhaustive pour trouver des dossiers liés à l’écrasement de Roswell. Nous avons examiné une grande variété de documents classifiés et non classifiés datant de juillet 1947 jusque dans les années 50. Ceux-ci pro venaient de nombreuses organisations au Nouveau Mexique et ailleurs au département de la Défense ainsi qu’au Federal Bureau of  Investigation (FBI), le Central Intelligence Agency (CIA), et le National Security Council. La méthodologie et l’étendue de notre travail sont détaillé à la fin de ce rapport.

LES RÉSULTATS EN RÉSUMÉ

En 1947, les règlements exigeaient que ces rapports d’accident aérien soient maintenus par l’armée de l’air au Nouveau Mexique en juillet 1947. Tous les accidents impliquant des avions militaires survenus après le 8 juillet 1947 (date de l’émission du premier communiqué par le bureau des relations publiques du RAAF rapportant l'accident et la récupération d'un « disque volant » près de Roswell). La Marine ne rapportait aucun accident aérien au Nouveau Mexique en juillet 1947. Les fonctionnaires de l’armée de l'air nous ont dits que selon les exigences en vigueurs en juillet 1947, il n'était pas nécessaire de préparer un rapport sur l'accident d'un ballon météo.

Lors de notre recherche de document concernant l'accident de Roswell, nous avons appris qu’un certain nombre de dossiers gouvernementaux couvrant les activités du RAAF avait été détruit et d'autres pas. Par exemple, les dossiers administratifs de RAAF (de mars 1945 à décembre 1949) et les messages sortants du RAAF (d’octobre 1946 à décembre 1949) ont été détruits. La formule de disposition de document n’indique pas quelle organisation ou personne a détruit les records ni quand ou sous quelle autorité.

Notre recherche de dossiers gouvernementaux concernant l'accident de Roswell nous a permit de trouver deux documents datant de 1947 -- un rapport d’histoire de juillet 1947 sur le 509ième groupe de bombardement et le RAAF et un message du FBI daté du 8 juillet 1947. Le rapport d’histoire du 5O9ième parle de la récupération d’un « disque volant » qui aurait été par la suite identifié comme étant un réflecteur radar d’un ballon Météo. Le message du FBI énonçait que l'armée avait rapporté qu'un objet ressemblant à un ballon météo avec un réflecteur radar avait été récupéré près de Roswell.

Les autres documents gouvernementaux que nous avons vérifiés, incluant ceux jusque là caché du public à cause de la classification de sécurité, et l’analyse de l’armée de l’air sur les observations d’objets volants non identifiés (1) de 1946 à 1953 (Rapport spécial No 14 du Projet Blue Book), ne mentionnaient pas l’écrasement ou la récupération d'un objet aéroporté près de Roswell en juillet 1947. Parallèlement, les réponses des diverses agences à nos requêtes n’ont permit de retrouver aucun autres records gouvernementaux sur l'accident de Roswell.

RAPPORTER DES ACCIDENTS AÉRIENS

Selon la presse de juillet 1947, le personnel de l'armée de l'air du RAAF ont été impliqués dans la récupération d'un objet aéroporté près de Roswell. Donc, si un rapport d'accident aérien a été préparé, il devrait l’avoir été en accord avec les règles de l’armée. Selon un fonctionnaire de la gestion des records de l'armée, en 1947 les règlements de l'armée exigeaient que les rapports d'accident aérien soient maintenus de façon permanente. Un fonctionnaire de l'armée de l'air nous a dit qu’il n’y avait aucune exigence similaire à propos d’un écrasement de ballon météo.

Selon un fonctionnaire de l'armée de l'air qui a travaillé dans le domaine de la gestion des records depuis le milieu des années 40, les rapports d'accident aérien préparés en juillet 1947 selon les règlements de l’armée devraient avoir été transférés au conservateur de l’armée de l’air (USAF) en septembre 1947, quand l'armée de l'air a été établie comme un service séparé.

L'agence de Sécurité de L'USAF est responsable de la gestion des rapports d’accident aérien. Nous avons examiné leur microfilm afin de déterminer si un accident aérien avait été rapporté au Nouveau Mexique en juillet 1947. Nous avons identifié quatre accidents aériens pendant cette période. (2) Tout les accidents impliquaient des avions de chasser ou cargo et sont survenus après le 8 juillet 1947 -- date à laquelle le bureau des relations publiques du RAAF a initialement rapporté l'accident et la récupération d'un « disque volant » près de Roswell. Selon le Rapport d’Accidents Majeurs de l'USAF, ceux-ci sont survenus à ou près des villes de Hobbs, Albuquerque, Carrizozo, et Alamogordo, Nouveau Mexique. Seul, un des quatre accidents a causé une mort. Le pilote est décédé dans son avion alors qu’il tentait un décollage.

À LA RECHERCHE DES DOSSIERS

Lors de notre quête, nous avons porté un intérêt particulier à identifier les unités basées au RAAF et à vérifier leurs dossiers – il y avait le 509ième groupe de bombardement, la 1ère unité de transport aérien, la 427ième unité de la base de l'armée de l'air, et la 1395ième compagnie de police militaire.

Les formulaires de disposition des documents obtenues du National Personnel Records Center à St-Louis, Missouri, indique qu’en 1953, l’officier des archives de la base Walker de l’USAF (autrefois RAAF) transférait  aux archives de l’armée de Kansas City l’historique des unités basées à la base Walker. Ces historiques incluaient le 509ième groupe de bombardement pour février 1947 à octobre 1947; la 1ère unité de transport aérien pour juillet 1946 à juin 1947; et la 427ième unité de la base de l'armée de l'air pour janvier 1946 à février 1947. Nous n’avons pas été en mesure de retracer toute documentation indiquant que les records de la 1395ième compagnie de police militaire n'aient jamais été entreposés au Centre ou un de ses prédécesseurs.

En juillet 1947, le livre d’histoire du 509ième groupe de bombardement et du RAAF énonçait que le bureau des relations publiques du RAAF « était tenu très occupé ... répondant à des demandes d’information sur le ‘disque volant’, qui était rapporté être en possession du 509ième groupe de bombardement. L'objet s’est avéré être un réflecteur radar d’un ballon » Par sa  signature, l’officier commandant du RAAF certifiait que le rapport représentait un compte rendu exact et complet des activités du RAAF en juillet 1947.

En plus de rapports d'histoire d'unité, nous avons chercher d’autres registres gouvernementaux sur l'accident de Roswell. À cet égard, le Chef Archiviste pour le National Personnel Records Center nous ont fournit la documentation indiquant que (1) les registres du RAAF tel que finance et comptabilité, achats, bâtiments et sols, et autres affaires administratives d’ordre général, datant de mars 1945 à décembre 1949, et que (2) les messages sortants du RAAF, datant d’octobre 1946 à décembre 1949, étaient détruits. Selon ce fonctionnaire, le formulaire de disposition de document n'indiquait pas correctement l'autorité sous  laquelle la disposition avait été prise. L'archiviste en chef du Centre énonçait que de son expérience, beaucoup de documents organisationnels de l’armée de l’air, couvrant cette période, avaient été détruits sans entrer une citation pour l'autorité gouvernant la disposition. Notre revue de records de contrôle montrant la destruction d'autres records (incluant les messages sortant su RAAF pour 1950) soutient le point de vue de l'archiviste en chef.

Lors de notre revue des archives de l’état-major du FBI, nous avons trouvé un message daté du 8 juillet 1947, du bureau du FBI à Dallas, Texas, à l’état-major du FBI et le bureau du FBI à Cincinnati, Ohio. Un porte-parole du FBI a confirmé l'authenticité du message.

Selon le message, un officier du quartier-général de la Huitième armée de l’armée de l’air a informé, par téléphone, le FBI à Dallas de la récupération d’un disque de forme hexagonal suspendu à un grand ballon par des câbles près de Roswell. Le message précisait que le disque et le ballon étaient acheminé à la base de Wright Field (maintenant Wright-Patterson, Ohio) pour être examiné. Selon l’officier de la Huitième armée, l'objet récupéré ressemblait à un ballon météo avec un réflecteur radar. Le message indiquait qu'aucune enquête ne serait menée par le FBI.

Afin de faire un suivit de ce message du 8 juillet, nous avons examiné les résumé d’activités, sur microfilm, des bureaux du FBI de Dallas et Cincinnati pour juillet 1947. Un résumé préparé par le bureau de Dallas le 12 juillet 1947, résume les détails du message du 8 juillet. Dans les résumés du bureau de Cincinnati, il n’y avait aucune mention de l'accident ou récupération d’un objet aérien près de Roswell.

Étant donné que le message du FBI rapportait que les débris de l'accident de Roswell était transportés à Wright Field pour examen, nous avons essayé de déterminer si des règlements militaires existaient pour manier de tel débris. Nous avons été incapables de trouver une règle applicable. Finalement, nous avons révisé les dossiers du Air Material Command (Wright Field) de 1947 à 1950 pour trouvé des indices que leur personnel avait été impliqué dans cette affaire. Nous n’avons trouvé aucun document mentionnant l'accident de Roswell ou l'examen par le personnel des débris récupérés.

REQUÊTES AUX AGENCES FÉDÉRALES POUR LEURS DOSSIERS SUR L'ACCIDENT

Nous avons envoyé des lettres à plusieurs agences fédérales leur demandant tous dossiers gouvernementaux qu’ils pourraient avoir concernant l'accident de Roswell. À cet égard, nous avons contacté le département de la Défense (DoD), le Conseil de Sécurité Nationale, le bureau de la technologie et des sciences de la Maison Blanche, la CIA, le FBI, et le Département de l'énergie.

Le Conseil de Sécurité Nationale, le bureau de la technologie et des sciences de la Maison Blanche, et le Département de l'énergie répondaient qu'ils n’avaient aucun document gouvernemental relatif à l'accident de Roswell. Le FBI, le DoD et la CIA ont fourni les informations suivantes.

LE BUREAU FEDERAL D'ENQUETE (FBI)

Le FBI nous informait que toutes données du FBI en ce qui concerne l'accident près de Roswell avait été traité lors de requêtes sous la Loi d’Accès à l’Information (FOIA) reçu précédemment par le Bureau. Nous avons vérifié les documents du FBI émit en vertu du FOIA et avons retrouvé le message du 8 juillet 1947 discutant de la récupération d’un ballon avec un réflecteur radar près de Roswell.

LE DÉPARTEMENT DE LA DÉFENSE (DoD)

Le DoD nous informait que le rapport de l’USAF de juillet 1994, intitulé « Report of Air Force Research Regarding the Roswell Incident », représentait l'étendue des dossiers et informations du DoD concernant l’écrasement de Roswell. Le rapport de l’USAF concluait qu'il n'était pas contester que quelque chose soit arrivé près de Roswell en juillet 1947 et que toutes les informations disponibles indiquaient que la source la plus vraisemblable des débris récupérés était un des trains de ballon du Projet MOGUL. Au moment de l'accident de Roswell, le Projet MOGUL était un projet hautement classifié pour déterminer l'état de la recherche nucléaire soviétique en utilisant des ballons qui portaient des réflecteurs radar et des détecteurs acoustiques.

La CIA

En mars 1995, le Directeur Exécutif de la CIA a répondu à notre requête en énonçant que des recherches antérieures, par le CIA, pour des records sur les objets volants non identifiés n’avaient produit aucune information concernant l’écrasement de Roswell. Le Directeur Exécutif a ajouté, cependant, qu'il était incertain si la CIA n’avait jamais mené une recherche pour des dossiers spécifiquement liés à Roswell. Dans le doute, le Directeur Exécutif a ordonné à son personnel de faire une recherche approfondie de documents liés à Roswell. Le 30 mai 1995, le Directeur Exécutif de la CIA nous informait qu'une recherche des mots « Roswell, Nouveau Mexique », dans toutes les bases de données de la CIA n’avait produit aucun documents de la CIA liés à l'accident.

COMMENTAIRE DES AGENCES

Un brouillon de ce rapport a été fourni au DoD pour obtenir leur commentaire. Le DoD n’a pas offert de commentaires ni suggérés des changements au rapport. L'archiviste en chef, du Centre des Archives Personnels Nationales a donné plusieurs de commentaires clarifiant les affaires traitant de la gestion des records. Ces commentaires ont été incorporés dans le rapport final aux endroits appropriés.

La CIA, le Département de l’Énergie, le FBI, le Conseil de la Sécurité Nationale, et le bureau de la technologie et des sciences de la Maison Blanche ont aux reçus des extraits du rapport discutant des activités de leurs agences respectives. Ils n’ont eut aucun commentaire substantif et n’ont fait aucune recommandation de changement.

ÉTENDUE ET MÉTHODOLOGIE

Afin de déterminer les exigences pour rapporter les accidents en 1947, nous avons interviewé des fonctionnaires militaires chargés de la de gestion des records, revus les règlements de gestion des dossiers militaires de cette période, et examiné les rapports d’accident l’armée de l’air et de la marine.

Nous avons aussi cherché à identifier tout records gouvernementaux liés à l’écrasement de Roswell. À cet égard, nous avons visité et vérifié les records aux emplacements énumérés dans la table 1.

Table 1: Les emplacements visités et Records Révisés

Lieux visités Régistres consultés
National Archives, Washington, D.C. Air Force papers on unidentified flying objects
Army Counterintelligence Corps historical files, 1947-49
National Archives II, College Park, Md. ProJect Blue Book Special Report No. 14
National Security Council meeting minutes,1947-48
National Archives, National Record Center, Suitland, Md. Army Inspector General reports, 1947-59
Army staff intelligence correspondence, 1947-56
Headquarters Army Air Force message traffic, 1947-54
Army Air Force and Air Materiel Command (Wright Field) research and development tiles, 1947-50
National Personnel Records Center, St. Louis, Mc. Morning reports for RAAF units, July 1947
Eighth Air Force messages, 1947-50
Eighth Ar Force correspondence, 1947-51
Eighth Air Force weekly activity summaries, July 1947
Service records of key personnel assigned to RAAF, 1947
Project Sign(a) investigative reports, 1948
Army Adjutant General correspondence, 1947-49
Missile test tiring reports at White Sands, N. Mex., 1947-54
Department of the Air Force, Washington, D.C. Current and past records management regulations
Report of Air Force Research Regarding the Roswell Incident, July 1994
Department of the Army, Washington, D.C. Current and past records management regulations
Department of the Navy, Washington, D.C. Air accident reports, July 1947
Air Force History Support Office, Boiling Air Force Base, Washington, D.C. 509th Bomb Group and RAAF monthly histories, July and August 1947
National Security Agency, Fort Meade, Md. FOIA records, Citizens Against UFO Secrecy
Military History Institute, Army War College, Carlisle, Pa. Army Counterintelligence Corps reports, 1947
Army Central Security Facility, Fort Meade, Md. Army Counterintelligence Corps reports, 1947
Central Intelligence Agency, Langley, Va. "Scientific Advisory Panel on Unidentified Flying Objects" (Robertson Panel) report
FOIA records, Ground Saucer Watch, Inc,
Federal Bureau of Investigation, Washington, D.C. FOIA records on unidentified flying objects
National Atomic Museum, Kirtland Air Force Base, N. Mex 509th Bomb Group historical information, 1947
RAAF base newspaper Atomic Blast, July and August 1947

Note: Le Projet Sign était le prédécesseur du Projet Blue Book.

Notre recherche de records gouvernementaux fut compliquée par le fait que quelques-uns des registres que nous voulions revoir étaient manquants et il n'y avait pas toujours une explication. De plus, les règlements de gestion des records pour la rétention et la disposition des records étaient vagues et changeaient pendant la période qui nous intéressait.

Nous avons demandé au Conseil de Sécurité Nationale, au bureau de la technologie et des sciences de la Maison Blanche, le Département de L’Énergie, le FBI, DoD, et la CIA de trouver les dossiers qu’ils ont sur l’écrasement de Roswell. Nous n’avons pas vérifié, nous même, les informations ainsi fournit.

En plus d’examiner physiquement les dossiers gouvernementaux, nous avons contacté les activités fédérales suivantes pour qu’ils déterminent s’ils ont de l’information sur l’écrasement de Roswell :
 

  •     Air Force Historical Research Agency, Maxwell Air Force Base, Alabama;
  •     Air Force Aeronautical Systems Center, Wright-Patterson Air Force Base, Ohio;
  •     Army Center for Military History, Washington, D.C.; and
  •     509th Bomb Wing, Office of the Historian, Whiteman Air Force Base, Missouri.


Nous avons mené notre recherche de mars 1994 à juin 1995 en nous conformant aux normes généralement acceptées pour ce genre de recherche.

À moins que vous n’annonciez publiquement son contenu plus tôt, nous ne planifions pas davantage de diffusion de ce rapport avant 30 jours suivant la date de publication. À ce moment, nous rendrons des copies disponibles à ceux qui en feront la demande.

Si vous ou votre personnel avez quelque question que ce soit à propos de ce rapport,  s'il vous plaît appeler au (202) 512-3504. Gary K. Weeter, Assistant Directeur, a grandement contribué à l’élaboration de ce rapport.

Salutations distinguées,
 

/s/ Richard Davis
Directeur, Sécurité Nationale
Analyse
 

Les abréviations:
CIA       Central Intelligence Agency
DoD       Department of Defense
FBI       Federal Bureau of Investigation
FOIA      Freedom of Information Act
RAAF      Roswell Army Air Field

Notes:
(1) Selon les règlements de l'armée de l'air, un objet non identifié  est  un objet aéroporté qui, par ses performances, ses caractéristiques aérodynamiques ou ses caractéristiques inhabituelles, n’est pas conforme aux missiles ou avion connu, ou ne correspond pas aux définitions de l'armée de l'air sur les objets familiers ou connus ou a un avion non identifié.

(2) Ces records n'incluent aucune information en ce qui concerne des contretemps subit par des véhicules civils ou appartenant à d’autres agences du gouvernement. De plus, ces records ne font aucune mention de contretemps impliquant des véhicules inhabités tel que les avions téléguidés, les missiles de croisière basse vitesse, et la plupart des ballons.

Cet article était sur le site Chucara (qui n'existe plus)


Date de création : 19/09/2018 : 22:27
Catégorie : -
Page lue 131 fois

Rendez-vous
Gagnez des Euros

Magazines

Alien37.jpg

Grepp-Mag-4.png

Ldln432.jpg

Logosphères

le-monde-de-l-inconnu393.jpg

Ovni6.jpg

ScienceInexplique64.jpg

Top Secret 99

Vous êtes ici :   Accueil » Juillet 1995 - Rapport du GAO sur l'Incident de Roswell
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...